La moitié des économies réalisées par ce non-remplacement seront reversées aux fonctionnaires en poste sous la forme d'une augmentation de traitement : "En 2011, ça représentera largement plus d'un milliard d'euros de pouvoir d'achat supplémentaire" pour les fonctionnaires, a-t-il ajouté.